Le bal des célibataires

Et bien dansez maintenant !

Les belles demoiselles ouvrent le bal
parées de leurs plus belles robes cousues de fils d’or et d’argent. Telles des petites ballerines, elles dansent au dessus de l’eau, flirtant entre les roseaux avec leurs chevaliers servants.

– O belle demoiselle ! M’accorderez-vous cette danse en ce beau jour de printemps ?
– Avec plaisir cher monsieur, l’hiver fut tellement long, mes ailes sont engourdies.

Et l’étang s’anima, sous l’ardeur des premiers émois.
Un ballet incessant de libellules incandescentes, enflamma tout le lieu.
C’est le jour du grand bal, le bal des célibataires.
Les libellules mènent la danse, et m’invitent à me joindre à leur ronde.

Danse, danse, danse…